Les groupes de verbe

Le schéma de conjugaison est le même pour tous les verbes, mais il est commode de distinguer trois groupes de verbes.

  • Le le premier groupe est celui des verbes qui se terminent en -ER à l'infinitif (sauf le verbe aller, qui est du troisième groupe). L’importance du premier groupe vient de ce que ces verbes sont très nombreux (environ 9500), et presque tous les nouveaux verbes sont formés sur ce modèle (Néologisez, néologisez, il en restera toujours quelque chose...). La conjugaison est régulière dans le sens où les radicaux nécessaires se déduisent assez facilement de l’infinitif, mais le groupe n’est cependant pas homogène : on peut compter six ou sept schémas différents pour former ces radicaux. D’autre part, par rapport au schéma d’ensemble, les terminaisons présentent de nombreuses irrégularités (qui paraissent "régulières" parce qu’elles sont fréquentes).

Exemple : Structure de "Gérer". Les verbes du premier groupe sont très irréguliers. Voici le tableau pour le verbe gérer, dont tous les radicaux diffèrent également. Quand on sait bien “gérer”, on connaît (presque) tout le premier groupe.

  • Le deuxième groupe est celui des verbes dont l’infinitif est en -IR, et le participe présent en -ISSANT (comme fin-ir, fin-issant). Ces verbes sont également très nombreux (environ 2500), mais le groupe donne peu de nouveaux verbes (alunir). C’est un groupe très facile : les radicaux se forment tous de la même manière, et les terminaisons sont toujours régulières.

·         Le troisème groupe comprend "le reste". C’est un groupe assez limité (~500 verbes), mais les radicaux ne se déduisent pas les uns des autres de manière simple. On y trouve en particulier quelques verbes dont la finale en -ir laisserait à prime abord croire qu’ils appartiennent au deuxième groupe. Ce groupe archaïque comprend des verbes très importants d’emploi quotidien (être, avoir, dire, faire, tenir...), mais également des pièces rares réservées aux collectionneurs (tistre, raire,...). Cependant, tous les verbes de ce groupe ne sont pas irréguliers (par exemple rire est un verbe très régulier, plus régulier même que ceux du premier groupe car tous ses radicaux sont identiques à tous les temps, et ses terminaisons de mode, temps ou sujet sont aussi régulières).

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site