Verbes impersonnels

Ce sont des verbes qui ne se conjuguent qu'à la troisième personne du singulier ("il"), ce pronom n'ayant aucune signification. Exemple : il pleut, il neige, il paraît que..., il adviendra ce qui doit advenir (bel exemple dans lequel le premier "advenir" est impersonnel alors que le second ne l'est pas...). De tous les verbes impersonnels, seul le verbe "pleuvoir" peut à la rigueur être personnel, notamment dans des phrases du genre : Les flèches pleuvaient sans interruption. À l'inverse, certains verbes, tout à fait "classiques", peuvent se retrouver dans des tournures impersonnelles. Exemple : ça sent bon..., ça va chauffer..., il se met à neiger...

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site