La création poétique

Différentes fonctions ont été attribuées à la poésie. Elles sont souvent définies par les « arts poétiques » ou les textes « liminaires » qui ouvrent les livres ou les recueils de poèmes.
a. La célébration:

Commémoration des hauts faits d'un héros (épopée), célébration de la nature, de la beauté, des dieux (hymnes, odes), exaltation de l'être aimé (lyrisme), le poème prend souvent, par sa musicalité et le jeu de répétitions qui lui est propre, le caractère d'un chant. Ainsi, la poésie a comme mission de garder une trace d'événements primordiaux...

 
b. L'exploration:

Pour recréer le monde, la poésie veut redonner leur pouvoir aux sensations premières en les éveillant par ses images. L'exploration poétique se veut en effet connaissance de l'homme et du monde par l'imagination et le rêve qui entend percer le secret des choses. Donc le poète se veut penseur, se déclare prophète, se nomme voyant, interpelle les hommes et a pour but l'enseignement.

 
c. L'invention:

Qu'il se rêve inspiré par les dieux, par la muse ou par sa propre expérience intérieure, le poète est un artisan du langage. Le lieu central de sa création est l'univers des mots. Le poème révèle leur polysémie, la richesse de leurs connotations, leur qualité musicale et crée entre eux, par leur disposition, leur accentuation rythmique, de multiples échos de sens et de sons. La poésie est donc souvent un jeu sur le langage... qui suit des règles (celle de la métrique, de la syntaxe, de la rhétorique) pour mieux s'en libérer. Dans la poésie moderne, l'emploi du vers libre, de la prose... sont des signes de cette liberté.

 

 

 

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site