Le genre dramatique

Présentation du théâtre:

Le théâtre occidental est en grande partie issu du théâtre antique et plus particulièrement du théâtre grec qui est né de la liturgie, en particulier des fêtes données en l'honneur de Dionysos: un poème lyrique, le dithyrambe, a donné naissance au théâtre lorsque le chef du chœur, le coryphée, s'est mis à dialoguer avec ses compagnons. Le mot « théâtre » vient du grec « theatron », qui désigne le spectacle lui-même, mais aussi l'édifice où l'on représente une œuvre dramatique. Le mot « dramatique » vient de « drama », signifiant action.

 

 Le texte et la scène:

a. Le texte de théâtre:

Le texte d'une pièce de théâtre comporte deux parties distinctes: le discours que les acteurs doivent prononcer et les didascalies, c'est-à-dire l'ensemble des indications concernant les décors, l'époque, les costumes, les objets, les gestes et les intonations du personnage, les éclairages, l'illustration sonore.
Le discours théâtral se présente le plus souvent sous forme d'un dialogue où les personnages (et les acteurs qui les incarnent) échangent des répliques. Le ton, les gestes, les silences prennent souvent une importance aussi essentielle que les paroles.
Une tirade est une longue réplique destinée à informer, émouvoir ou convaincre. La tirade qu'un personnage, seul en scène, s'adresse à lui-même (ou adresse au public) est un monologue. Le monologue permet au personnage de faire le point sur sa situation. Il sert aussi à exprimer son trouble.
Les apartés sont des répliques que le personnage dit à part soi et que seul le public est censé entendre.


b. L'action et les situations:

L'action désigne l'ensemble des événements ou le conflit que les personnages tentent de résoudre.
L'intrigue est l'ensemble des péripéties ou des combinaisons imaginées par les personnages, qui vont permettre d'aboutir au dénouement.
Le nœud dramatique est la manifestation d'un conflit entre les forces qui participent (ou s'opposent) à l'action principale.
La situation est l'état des relations entre les personnages à un moment donné de l'action.
La dramatisation correspond à une tension des situations. Elle se manifeste dans les coups de théâtre, dans les silences, les gestes, les interruptions, les apartés.
Un quiproquo est une situation qui résulte d'une méprise.


c. Le temps:

Le temps de la représentation (la durée réelle du spectacle) doit être distingué du temps de l'histoire vécue par les personnages. Cette histoire commence, en effet, avant le début de la pièce et elle peut être évoquée par des récits dans l'exposition.
Par ailleurs, la durée de la représentation est généralement moins longue que celle de l'histoire représentée.


d. L'espace scénique:

L'espace scénique, son décor, les déplacements des personnages qui le traversent, la communication qui s'établit avec la salle de spectacle sont des éléments essentiels au théâtre. Le lieu où se déroule l'action est donc déterminant: il peut être ouvert ou fermé, simple ou combinant plusieurs esoaces, visibles ou invisibles.
Les costumes et les objets ont aussi une valeur symbolique, car ils renseignent sur le statut social des personnages ou participent à leurs relations.
Et pour finir, il faut se rendre compte qu'il y a plusieurs formes théâtrales comme la comédie qui offre le spectacle de la vie ordinaire, son dénouement est généralement heureux. La tragédie qui met en scène des personnages nobles prouvant leur héroïsme dans un combat difficile contre la fatalité. Le drame joue sur l'opposition du sérieux et du comique, du sublime et du grotesque, de la destinée individuelle et de l'histoire. Enfin, le théâtre contemporain qui a renouvelé les formes traditionnelles du théâtre en bouleversant les frontières entre les genres.

L'action, le temps et l'espace forment ce qu'on appelle les "trois unités".

 

 

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site