Les formes poétiques

Les formes fixes:

La strophe est un ensemble de vers offrant une organisation particulière des rimes et formant souvent une unité pour le sens. La structure de la strophe met en valeur la syntaxe de la phrase.

Les principales strophes:

Nom du vers

Nombres de vers:

Le distique

2 vers

Le tercet

3 vers

Le quatrain

4 vers

Le quintile

5 vers

Le sizain

6 vers

Le septain

7 vers

Le huitain

8 vers

Le dizain

10 vers

 

Certains poèmes à formes fixes sont apparus au Moyen Age (le rondeau, la ballade) ou à la Renaissance (le sonnet importé d'Italie au XIXe siècle).
Le rondeau

Il est caractérisé à la fin de ses strophes (2 ou 3 strophes généralement) par la reprise en refrain du premier hémistiche du premier vers. Cette répétition d'un vers très court renforce son rythme dansant, pris par les poètes du Moyen Age (François Villon), de la Renaissance (Clément Marot) et du XIXe siècle (Alfred Musset).


La ballade

Elle se compose de trois strophes «carrées » (même nombre de vers que de syllabes par vers) avec un refrain pour dernier vers. Elles sont suivies d'une strophe -plus courte de moitié- appelée « envoi ». La ballade, genre très apprécié du XIVe et du XVIe siècle, a été remise à l'honneur et renouvelée au XIXe siècle (Victor Hugo, Odes et ballades, 1828).


Le sonnet

Il comporte deux quatrains et un sizain souvent divisé en deux tercets. Le schéma habituel des rimes est le suivant: abba / abba / [ccd (/) eed] ou [ccd (/) ede] mais il a pu être assoupli, notamment au XIXe siècle. En dépit de ses contraintes formelles, le sonnet se prête aux effets les plus variés: opposition des quatrains et des tercets ou des 13 premiers vers et du dernier...

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site

×