Texte et contexte

1.L'importance du contexte:

Pour mieux lire et comprendre un texte littéraire, il est utile de le mettre en perspective avec tout ce qui constitue son contexte.

1. L'écrivain dans l'histoire:

Tout en dépassant le cadre limité de son époque, un écrivain appartient à une période historique, au cours de laquelle il a réagi. Il convient de savoir situer l'écrivain dans son temps, surtout lorsque son œuvre est devenue inséparable d'un certain contexte politique, idéologique et social.
Situer les écrivains chronologiquement les uns par rapport aux autres permet en outre de comprendre des filiations, les influences qu'ils ont pu exercer ou subir, leur rejet parfois de ce qui a précédé.

 

2. Le contexte artistique et littéraire:

Il importe de savoir situer un texte ou une œuvre dans un mouvement artistique afin de comprendre de quelle façon l'écrivain se rattache à ce courant ou quelle marque personnelle il lui imprime. On reliera ainsi Victor Hugo et le romantisme, Zola et le naturalisme.
Mais il faut être prudent dans cette comparaison. Si la connaissance d'un mouvement littéraire permet d'éclairer une œuvre, on ne doit pas oublier que ce sont les œuvres elles-mêmes et leur inspiration commune qui permettent de définir ce que nous voyons aujourd'hui comme un courant, un mouvement, une école.

 

3. Les références culturelles:

Comprendre un texte, c'est aussi être capable d'identifier les références qui s'y trouvent. Un écrivain est porteur d'une culture et son œuvre en est souvent le reflet. Sa création s'appuie sur des références conscientes ou inconscientes, que le lecteur doit s'efforcer de partager.
Lorsqu'un texte a pour cadre une période historique, proche ou lointaine, on doit chercher à élucider les événements auxquels il se réfère, afin de pouvoir se repérer dans le contexte évoqué.

 

 2. Le texte et l'œuvre:

1. La place du texte dans l'œuvre:

Un texte fait généralement partie d'un ensemble plus vaste que lui: un recueil poétique, un roman, une pièce de théâtre. De la place qu'il occupe dans l'œuvre, l'extrait tire des caractères particuliers. En tenant compte de cette situation, l'analyse pourra mettre en évidence les traits spécifiques du texte.
Une première page de roman ou les premières scènes au théâtre apportent les informations nécessaires à la lecture (l'identification des personnages, le cadre spatio-temporel dans lequel l'action prendra place...). Ces « incipits », ces scènes d'exposition, annoncent souvent aussi les événements à venir, et cela de façon explicite, implicite ou symbolique.
Comparer deux passages d'une même œuvre permet de percevoir l'unité thématique de l'ensemble. Deux poèmes d'un même recueil peuvent, par exemple, se faire écho par leurs images ou par leur forme. La mise en parallèle de deux textes peut aussi faire apparaître une structure récurrente à l'intérieur d'une même œuvre, ou bien elle peut aider à mesurer l'évolution d'une situation ou d'un caractère. A titre d'exemple, on peut rapprocher l'état initial et l'état final d'un récit, examiner la transformation qui s'est opérée et interpréter les éléments comparables.

 

2. Le texte et l'œuvre:

Le texte est souvent accompagné d'informations qui aident à le comprendre. Ces données extratextuelles, appelées aussi le paratexte, peuvent être:
— une courte introduction,
— des notes,
— la date et les circonstances de la publication de l'œuvre,
— des renseignements biographiques sur l'auteur.
Ces repères permettent d'éviter les contresens, les anachronismes, les interprétations faussées. Parfois, ils doivent aussi être exploités pour guider l'analyse.
Le titre de l'œuvre dont il est tiré peut éclairer le sens d'un texte et d'autre part, les sous-titres, comme les divisions dans un recueil poétique ou dans un essai, et le titre des chapitres dans un roman, enrichissent souvent l'analyse.

 

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site