Leçon 15

Leçon 15

Emploi des subordonnées de condition et de supposition

Expression de la condition et de la supposition

 

CONVERSATION ET TEXTE DE MEMORISATION

 

MONIQUE : Si mes parents me donnent la permission de partir avec vous faire du camping, je serai très heureuse.

CLAUDE : Tu auras sûrement l’autorisation à condition que tu vantes les mérites des garçons de notre groupe. Si tu avais vécu il y a vingt ans, tu n’aurais jamais pu venir camper avec des garçons. Aujourd’hui les mœurs ont évolué.

MOINQUE : En admettant que vous cherchiez à être désagréables avec moi, je saurais me défendre. La jeune fille aussi à évolué.

CLAUDE : Au cas où tu ne nous ferais pas une bonne cuisine, nous t’abandonnerions sans regret.

MONIQUE : Oh ! Je sais ! A condition de flatter votre gourmandise, j’obtiendrai tout de vous, mais en refusant les soucis du ménage, je deviendrai votre souffre-douleur.

CLAUDE : N’exagérons pas! Nous aimons aussi ta compagnie. Un garçon qui ne serait pas sensible au charme d’une jeune fille, ne serait pas un garçon.

 

QUELQUES MODELEQS STRICTURAUX

 

Subordonnée conjonctive de condition            Proposition principale

Si mes parents me donnent la permission                             je serai très heureuse.

A condition que tu vantes les mérites …                              tu auras l’autorisation.

Si tu avais vécu il y a vingt ans                                             tu n’aurais jamais pu venir.

En admettant que vous cherchiez …                                    je saurais me défendre.

Au cas où tu ne nous ferais pas une bonne cuisine               nous t’abandonnerions.

 

Quelques manières d’exprimer la supposition ou la condition :

 

-          A condition de flatter votre gourmandise ;

-          En refusant les soucis du ménage ;

-          Qui ne serait pas sensible au charme d’une jeune fille.

NOTES : La subordonnée conjonctives circonstancielle de condition ou de supposition est introduite le plus souvent par la conjonction si, mais aussi par des locutions conjonctives : à condition que, pourvu que, en admettant que, en supposant que, quand même, quand bien même, au cas où …

1-      Avec la conjonction si, il faut veiller à la concordance des temps :

a)      La proposition principale peut être à l’indicatif ou à l’impératif (et la subordonnée est alors au présent ou au passé composé ou au passé simple)

-          Présent : Si tu manges beaucoup, tu grossis.

-          Futur : Si tu manges beaucoup, tu grossiras.

-          Passé : Si tu as parlé, tu as eu raison.

-          Impératif : Si tu viens demain, apporte-moi un livre.

 

b)      La proposition principale peut être au conditionnel (et la subordonnée est alors à l’imparfait ou au plus-que-parfait de l’indicatif) :

 

-          Présent : Si tu mangeais beaucoup, tu grossirais

-          Passé : Si tu avais mangé beaucoup, tu aurais grossi

             Si tu avais mangé beaucoup, tu eusses grossi.

 

2-      Avec les locutions conjonctives, le verbe de la subordonnée  peut être :

a)      Au subjonctif après pourvu que, à condition que, en supposant que, …

Exemples

A condition qu’il ne pleuve pas, nous partirons.

Tu réussiras à l’examen pourvu que tu fasses ton travail ;

 

b)      Au conditionnel après au cas où, quand même,

     Exemples :

     Au cas où tu changerais d’avis, nous serions heureux de t’accueillir.

     Quand bien même tu reviendrais, tu ne trouverais rien.

 

REMARQUE : Ne pas confondre si conjonction de subordination et si adverbe interrogatif.

Exemple :

    Je me demande si tu as compris (si : adverbe).

 

On peut exprimer également la condition ou la supposition :

a)      Par une locution prépositive suivie d’un infinitif (à condition de, à moins de)

Exemple :

      A condition de partir, vous serez heureux ;

 

b)      Par un participe présent ou un gérondif.

Exemple :

Je commettrai

En faisant attention,   Je commettrais                       moins de faute.

                                   J’aurais commis

 

c)       Par une subordonnée relative au conditionnel.

Exemple :

Un bébé qui ne crierait pas quelquefois serait malade.

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site