5- Océan

Ton regard océan de mystère invite mon âme,
A plonger ses lumières pour écarter de ton charme,
Les sombres et douloureuses souffrances,
Offertes par l’ignorance en puissance.
 
Joignons nos cœurs ici bas abandonnés ;
Transportons nos chaleurs loin des univers damnés,
Pour vivre parmi les anges amoureusement en prière,
Et fondre nos corps en souffles de lumière.
 
Brisé par les vagues aveuglément déchaînées,
J’avale l’amère tempête froide de l’indifférence,
Gouvernant le geste de l’esclave enchaîné,
Au pied de la statue de l’endurance.

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site