Château d'Assier

Au cœur du département du Lot, entre Figeac et Rocamadour, visitez le château d'Assier. Découvrez ce témoignage exemplaire de la diffusion de l'art de laRenaissance hors du Val de Loire.

• Un château de plaisance. Les bâtiments construits entre 1510 et 1535 formaient un vaste quadrilatère. Seule subsiste l'aile d'entrée au spectaculaire portail à portiques, loggias et frontons. La façade sur cour est ornée de deux larges frises richement sculptées d'emblèmes, faisant référence à la légende d'Hercule et aux fonctions militaires du commanditaire, Galiot de Genouillac, maître de l'artillerie de François Ier.

• Un remarquable escalier. Voûté sur croisées d’ogives, il associe deux volées droites à une demi-vis. Le palier du premier étage comporte un élégant pilastre décoré de motifs à grotesques.

• Une installation plastique. Depuis l'an 2000, « Fenêtres sur cour » évoque la mémoire disparue du château d'Assier en donnant l'illusion des trois ailes disparues.

• La diffusion du modèle italien. Le château de Montal voisin ou celui de Puyguilhem en Périgord témoignent avec Assier d'un nouvel art de vivre adopté par la noblesse française.

• Le sauvetage d'un château démantelé. En 1768, le duc d'Uzès, descendant de Galiot de Genouillac, réserve l'aile qui nous est parvenue à un usage agricole, et vend la majeure partie du château à des marchands de matériaux. Classé en 1841 par Mérimée, inspecteur général des Monuments Historiques, l'ensemble des ruines est acquis par l'État en 1934.

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site

×