Château de Carrouges

Aux confins de la Normandie et du Maine, le château de Carrouges résume à lui seul sept siècles d'histoire. Entouré de douves en eau, derrière ses sobres façades de brique roses et de granit, ses appartements conservent l'attrait d'une demeure habitée. 

• Le charme d'un château de famille. Du XIVe siècle à 1936, le château est resté dans la même famille. La qualité de son mobilier, daté de la Renaissance à la Restauration et ses nombreux portraits en font un lieu chaleureux. 

• Un parc de 10 hectares. Avec ses bosquets, ses parterres, son verger, le parc, s'il n'a plus la splendeur du Grand Siècle, reste digne d'intérêt. Les exceptionnelles grilles en fer forgé datant du milieu du XVIIe siècle sont l'œuvre d'un forgeron local sous la conduite de l'architecte Maurice Gabriel. 
• Sept siècles d'histoire. Carrouges est d'abord au XIVe siècle une place forte de la guerre de Cent Ans (donjon). Il devient un logis seigneurial au XVe siècle (aile Blosset), augmenté au XVIe siècle d'un châtelet d'entrée considéré comme le premier témoin de l'architecture de la Renaissance en Normandie. De nouveau fortifié au temps des guerres de Religion (bastion ouest), sa fonction de demeure de prestige s'affirme par la construction à la fin du XVIe siècle de deux ailes « classiques » et des escaliers qui les desservent dus à l'architecte François Gabriel. 
• Des hôtes célèbres. Les seigneurs de Carrouges reçoivent le roi Louis XI en 1473 puis Catherine de Médicis et sa suite en 1570.

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site

×