Château de Chareil-Cintrat

Située au pied d'une colline, la terre de Chareil fut à l'origine un des fiefs de la maison de Bourbon. Par droit de succession, le château de Chareil échut, au début du 16e siècle, à Claude Morin, contrôleur ordinaire des guerres, pour qui furent effectués les décors peints inspirés de l'antique. En 1954, l'Etat se porte acquéreur du château et entreprend des travaux de restauration. La décoration sculptée marquée par la seconde Renaissance française est ordonnée selon les trois registres d'architecture, ionique, dorique et corinthien. Les percements intérieurs sont ornés d'encadrements appareillés. Les peintures murales forment un ensemble d'une exceptionnelle qualité par leur inspiration, leur homogénéité et l'élégance de certains tableaux.

 

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site