Château de Talcy

Edifiée à partir de 1520, en réutilisant peut-être quelques éléments plus anciens dans la porte fortifiée, cette maison seigneuriale, contemporaine des grands châteaux Renaissance du Val de Loire, est restée étrangère à la mode italienne et à toute recherche décorative. Ce château fut pourtant élevé par un Italien, le banquier Bernard Salviati. Un puits dans la cour, des communs intacts avec pressoir et colombier, un jardin, un ancien potager complètent cet ensemble. Fait exceptionnel, cette demeure a conservé intérieurement l'aspect, les meubles mêmes, qu'elle avait au 18e siècle. Ce château est célèbre par les amours de Ronsard et de Cassandre, fille du propriétaire italien Salviati qui inspira au poète ses Amours de Cassandre ("Mignonne, allons voir si la rose..."), puis plus tard par l'idylle d'Agrippa d'Aubigné avec la petite-fille de Salviati, Diane. Les chambres dites de Catherine de Médicis et de Charles IX gardent aussi le souvenir de cette "conférence de Talcy" qui réunit en 1562, et pour la dernière fois, réformés et catholiques. En 1932, le château fut vendu à l'Etat sous réserve que le mobilier de valeur qu'il contenait y restât à perpétuelle demeure.

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site