Domaine National du Palais Royal

Après l'abattement de l'enceinte de Charles V, le cardinal de Richelieu demanda à Jacques Lemercier, son architecte attitré, d'édifier à proximité du Louvre un palais monumental doté d'un grand jardin (1634). Celui-ci fut longtemps appelé le Palais Cardinal, avant de prendre le nom qui est demeuré le sien : le Palais Royal. En effet, le prélat en avait fait don à la Couronne dès 1636. Il fut la résidence de la famille d'Orléans à partir de 1661 et devint même un centre de pouvoir durant la Régence (1715-1723). Le corps principal du bâtiment, qui fait face au Louvre, fut achevé et remanié par Contant d'Ivry au 18e siècle puis Fontaine au siècle suivant. Le théâtre (qui est l'actuel Théâtre français), incendié à plusieurs reprises, fut reconstruit en 1791. A la fin du 18e siècle, Louis-Philippe d'Orléans (le futur Philippe-Egalité), à court d'argent, lança en 1780 une importante opération immobilière. Il chargea Victor Louis de border les côtés du jardin de trois ailes. Celles-ci furent occupées par des maisons de rapport, à façades uniformes ; les galeries du rez-de-chaussée accueillirent des boutiques. C'est encore le visage qu'on lui connaît aujourd'hui. Le Palais Royal devint rapidement un des lieux de promenade favoris des parisiens, puis un haut lieu de l'agitation révolutionnaire. Sous le Directoire (1795-1799) commencèrent à s'y installer des cercles de jeu, accompagnés d'un cortège de filles de mauvaise vie. Dès le début de son règne, Louis-Philippe fit fermer les tripots; la place perdit sa mauvaise réputation, mais aussi une bonne part de sa fréquentation. Afin de lui redonner vie, certains urbanistes envisagèrent de percer des rues au milieu du jardin. A partir de l'Entre-deux-guerres, on procéda à son dégagement. La galerie d'Orléans, qui formait écran entre le palais et le jardin, fut en partie démolie, seule subsiste la colonnade. Avec le XXe siècle, vient le temps des restaurations et des créations contemporaines grâce aux commandes publiques. En 1984, il est décidé de transformer la cour d'honneur qui servait de parking. Les colonnes de Buren et les deux fontaines créées par l'artiste Pol Bury furent installées en 1985. Aujourd'hui, le site reçoit régulièrement des manifestations culturelles et connaît une véritable renaissance commerciale avec l'installation de nombreux créateurs.

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site