Panthéon

Jacques-Germain Soufflot, lorsqu'il érigea cet édifice qui est un véritable manifeste du style néo-classique, répondit au vœu de Louis XV de glorifier dignement la monarchie en la personne de Sainte Geneviève, patronne de Paris, à laquelle fut dédié le monument. Laïcisé en 1791, il devint Panthéon national. Durant le 19e siècle, il reçut, au gré des régimes politiques, une affectation tantôt religieuse, tantôt patriotique. La Troisième République en fit un édifice consacré à la mémoire des hommes illustres à l'occasion des funérailles nationales de Victor Hugo qui y fut inhumé en 1885.

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site