Bretagne

La Région Bretagne est une des 22 régions françaises de la France métropolitaine. Composée des départements des Côtes-D’armor, du Finistère, de l’Ille-et-Vilaine et du Morbihan, sa préfecture et sa plus grande ville est Rennes.

Baignée par la Manche au nord et par le Golfe de Gascogne au sud, elle est limitrophe des régions Basse-Normandie et Pays de la Loire.

La Bretagne est la région française qui bénéficie de la plus grande longueur de côtes. On distingue traditionnellement les régions côtières (l'Arvor, le littoral) des régions centrales (l'Argoat, le bocage).

Bien que peu élevé, le relief est partout très marqué dans les zones rocheuses, plus doux dans les zones limoneuses de l'est et du sud.

La région Bretagne était peuplée de 2 906 197 habitants en1999, sur un territoire de 27 208 km². La densité de 107 hab/km² est égale à celle de la France, mais plutôt élevée par rapport aux autres régions de province. La population est en croissance régulière depuis l'époque des Trente Glorieuses. Les 3 millions d'habitants ont été dépassés dès 2003 et la population atteignait 3 081 000 début 2006 (France métropolitaine : 61 167 000).

Selon les projections de population de l'INSEE, publiées en 2006, les habitants de la région Bretagne devraient être au nombre de 3 471 000 en 2030.

Le climat océanique permet une plus grande homogénéité des températures sur l'année, même si les saisons restent marquées. Seul l'hiver ici est moins froid. La pluviométrie, sujet souvent discuté quant à cette région, n'est malgré tout que faiblement supérieure à d'autres régions, comme par exemple l'Ile-de-France. Ceci provient des vents d'ouest et nord-ouest, qui déplacent les éventuelles perturbations vers le centre et le nord de la France. Il n'est guère possible de donner de règle à la région entière, tant les statistiques sont différentes entre les différents secteurs, tels Brest, Quimper, Lorient, Morlaix ou encore Saint-Brieuc.

L'économie de la Bretagne est tournée vers l'agriculture et les industries agroalimentaires, le tourisme estival sur la bordure côtière, et quelques pôles technologiques avancés (Rennes, Lannion). On retrouve des sièges de grands groupes mondiaux tels que Bolloré à Quimper ou encore Cummins.

Depuis 2 ans maintenant, et amplifié par la crise mondiale, de nombreux "pays" bretons investissent massivement dans le secteur tertiaire, et plus précisément commercial. L'on observe donc la construction rapide de nombreuses et grandes zones commerciales fortes et modernes en périphérie des villes moyennes, qui y voient un éventuel moyen de subsistance et un atout pour l'avenir, d'autant que la démographie bretonne reste très élevée. La région entière tente, non sans mal, de se diversifier afin d'être moins dépendante d'un secteur industriel agro-alimentaire fort mais sensible, et par-là même essaie de se moderniser.

Nom

Superficie

Point culminant

Chef-lieu

Population

Côtes-D’armor (22)

7 218 km2

chapelle N.-D.-de-Bel-Air (landes du Ménez) 339 m.

St-Brieuc
3 arrondissements,
36 cantons,
369 communes.

538 395 hab.

Finistère (29)

6 785 km2

Roc'h Trédudon 387 m.

Quimper
4 arrondissements,
48 cantons,
283 communes.

838 687 hab.

Ille-de-Vilaine (35)

6 992 km2

258 m en forêt de Paimpont.

Rennes
4 arrondissements,
49 cantons,
352 communes.

798 718 hab.

Morbihan (56)

7 092 km2

Mont St-Joseph-en-Plouray 297 m.

Vannes
3 arrondissements,
38 cantons,
261 communes.

619 838 hab.

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site